RASL

Jeff Smith fan de Paris-Texas.

Jeff Smith fan de Paris-Texas.

Lorsque RASL, un ex-ingénieur militaire, découvre les journaux perdus de Nikola Tesla, il parvient à décrypter les secrets de l'un des plus célèbres inventeurs de l'histoire. Il abolit les lois de la physique et passe alors de dimensions en mondes parallèles pour dérober des pièces uniques d'art. mais il comprend vite que disposer de cet extraordinaire pouvoir le met en danger. Ce genre de découverte est fatalement accompagné de conséquences qu'il n'est pas certain de pouvoir maitriser.

Décidément le voyage dimensionnel est le thème qui à la hype en 2015! Après Black science voila une nouvelle preuve que les hommes deviennent fous dans les bouchons et sont pleins d'espoir pour dériver d'univers parallèles en dimensions inconnus plutôt que d'affronter la rocade le soir dans la 308 familiale...

Jeff SMITH a littéralement mis du bonheur dans ma vie de jeune adulte de 20 ans ayant décidé de vivre seul sa vie de jeune étudiant salarié.. Je me revois avec émotion entrain d'économiser mes maigres pourboires  de livreur de pizza pour aller m'acheter la dernière série de carte BONE (pour ceux qui ne connaissent pas la saga BONE une intégrale devrait prochainement sortir chez DELCOURT, on en reparlera). Vingt ans après, j'ai encore ma série de cartes complète, mon t-shirt de livreur de pizza et de l'amour pour cet auteur.

Et depuis?

Ben pas grand chose... une tentative (ratée) de faire un peu de DC comics (une histoire de Shazam il me semble) et pis pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent en bientôt XX ans..Autant dire que lorsque je suis allé acheter cet album avec mes petits sous durement gagnés, dans ma tête, quelque chose se jouait...Le moins que je puisse dire c'est que je n'ai pas été déçu et que je prendrais le prochain ticket pour le travail de Jeff..

Premier constat: De la couleur...ben mince alors, le poster qu'il y a dans la chambre de mon fils de 9 ans représente bien la rencontre colorisée entre Fone Bone et Thorn Harvestar mais j'étais resté sur le rendu noir & blanc de la saga du bonhomme bizarre au gros nez. C'est peu dire que j'ai été déstabilisé pendant quelques minutes...

21 Jumpstreet-style.

21 Jumpstreet-style.

Et puis après ça marche! au bout du premier épisode j'ai su que j'étais au début d’une histoire que j'allais suivre un bout de temps ( en fait elle n'est censé durer que trois albums) Certaines pages fonctionnent tellement bien sans une once de dialogue ou d'indications quelconque que je me sens comme dans un long métrage... moi qui suit tellement sensible au rythme des histoires... je suis aux anges..et même si parfois je reviens en arrière pour relire tel ou tel passage qui m'ont parus obscur, je sens que j'adore! Ne cherchez pas je n'en dirais pas de mal... pour le négatif on verra peut être dans les Tomes suivants. En attendant, tout est hyper prenant: les personnages qui se dévoilent peu à peu, les phases d'actions alternent avec les phases de calme, les meurtrissures des personnages apparaissent au compte gouttes, le puzzle se met en place d'épisode en épisode... et mince cette tête de méchant est juste génial ! Vous vous en souviendrez encore dans dix ans en voyant votre lâche de chef...(au pire vous y penserez en revoyant Marc olivier FOGIEL ou Brice HORTEFEUX)

Dans ce personnage de RASL (c'est pas le nom le plus bizarre jamais vu pour un héros de BD??) , il y a également quelque chose de terriblement romantique, espèce de gueule d'ange cassée par la vie, se soûlant dans les bars ou torse nu après une nuit avec une vieille connaissance, il est toujours dans le ton juste de James DEAN ou de Johnny DEPP... sans l'altruisme de ces vieux héros datés.

En conclusion ?

le Tome 1 est publié chez DELCOURT

le Tome 1 est publié chez DELCOURT

Jeff SMITH a fait du bon boulot sur ce coup là, c'est comme dirait l'autre "aux petits oignons" , son RASL est hyper cohérent et se ballade dans cette aventure comme Hank MOODY dans la série Californication : à tâtons. Il était quelque part la haut, et maintenant qu'en reste t'il? (formulation purement rhétorique n'appelant pas de réponse précise argumentée) . On est loin de Bone ici car la série est destinée à un public adulte mais on en est proche par sa qualité et l’intérêt sans limites qu'elle inspire au lecteur.

Avec ma bénédiction.

[icon name="book" class="" unprefixed_class=""] 150 pages | [icon name="calendar" class="" unprefixed_class=""] 2012/2014 | DELCOURT-Tome 1 La dérive
Scénario7
Illustrations7.5
Ambiance7.7
Rythme7.6
Cohérence7.1
Top-Ten-O-Mêtre7.4
A lire, à relire et à re-relire sans se lasser... je pense même qu'on peut essayer de le lire à l'envers pour l'apprécier différemment. Du très bon.
BANDE SON conseillée: John Spencer Blues Explosion / Now I got worry /1996
7.4
Notes des lecteurs: (4 Notes)8.2
Mots-clésJeff SmithRASL

Recommandés

X