BATTLING BOY

battling-boy-4Quand le père de Battling Boy, un dieu guerrier , le projette dans un monde infesté de monstres assoiffés de sang, il l'y laisse avec une carte de crédit magique et une valise pleine de tee-shirts enchantés. Ses instructions sont claires : ne pas rentrer à la maison avant d'avoir libéré Arcopolis des monstres qui y ont fait irruption il y a une dizaine d'années. C'est une tâche énorme, pour laquelle il est persuadé de ne pas être préparé.  Mais s'il échoue, personne d'autre ne pourra sauver ce monde !

battling-boy-3Battling boy, c'est frais comme du linge fraichement lavé, et assez bizarre pour avoir l'impression d'avoir abusé de substances psychotropes, c'est à la fois totalement irrationnel dans le traitement , et ça s'attache au moindre détail. Battling bénéficie des graphismes somptueux de Paul Pope, star de la scène des comics indépendants, et de sa capacité à créer des univers délirants. Dans les pages de Pope, j'adore les compositions des pages, les dynamiques des mouvements des personnages, les décors hyper réaliste d'univers imaginaires, l'ambiance à la croisée de plusieurs mondes, les dialogues surprenants...

Tout cela se consomme avec un œil intrigué dans les premières pages, et de la délectation dans les suivantes.

battling-boy-2Paul Pope me fait penser à ces films espagnols dans les années 90: on est intrigué puis perturbé , dérangé peut être, mais finalement conquis car il n'y a juste plus moyen de ne pas continuer...(double négation= danger disait le grand maitre dans karaté kid)

Seul bémol: Il existe un spin-off de la série (sortie septembre 2015) Battling Boy; L’ascension d'Aurora West, et si la qualité de narration est équivalente (Pope est toujours au scénario accompagné de Jt Petty), les illustrations de David Rubin ne sont pas à la hauteur. En conclusion, si vous décidez de vous lancer dans l'univers de Battling Boy, restez concentré sur la série phare!

Recommandés

X