VAUDOU

voodoo-1Après une période particulièrement intense avec les Wildc.a.t.s (team créé par Jim Lee durant les folles années Image Comics) où Alan Moore a fait d'une équipe de branquignols caricaturaux de véritables personnages avec une profondeur que personne n'avait même espéré qu'ils n'atteignent, Priscilla Kitaen alias Vaudou, l'un des membres d'origine, particulièrement marqué par ce passage (voir un test prochain), vit quelques aventures solos à droite à gauche, et notamment cet intermède en quatre épisodes où, retournant quelques temps vers ses racines, à savoir la Nouvelle-Orléans, elle permet au génial Alan de l'inscrire durablement (peut-être ?) dans tout ce décorum lié à son pseudonyme.

Petit album sans prétentions publié par Image dans la collection Image (kiosque) en l'an de grâce 1999, ce Vaudou laisse une impression bigarrée. D'un pitch sympa, on tourne parfois en rond dans l'histoire, comme s'il avait fallu combler un peu les blancs voodoo-3pour en faire 4 épisodes. Mais d'une histoire d'Alan Moore, même moyenne, il y a toujours un peu de bon à tirer. Et c'est le cas ici, dans la redéfinition du personnage central, comme un sauf conduit aux combats des années précédentes face aux Khérubims (sic), mais aussi par certains petits moments flirtant avec l'érotique (bon d'accord c'est léger) et la magie, Vaudou étant une danseuse/stripteaseuse, un peu perdue (dans la ville comme dans la vie), un peu seule, dans la grande jungle urbaine des démons peuplant la Nouvelle-Orléans. Les dessins d'Al Rio (un Scott Campbell du pauvre, c'est dire !) sont assez pénibles, mais ça se lit... Ceux de Mike Lopez (1er épisode) sont plus agréables sans être fabuleux non plus.  L'ensemble est comme une répétition générale préfiguratrice de travaux aboutis cette fois-ci, et versant également dans ce trip magie/sexe, à savoir Prométhéa. Tout cela est tout de même nettement au-dessus du niveau moyen des productions Image/Wildstorm de cette époque.

A se servir au quatre heures comme une petite sucrerie non dénué d'un certain charme ou pour analyser les travaux d'Alan Moore dans la rubrique "finalement il lui arrive de faire moins bien, il est donc humain".

vaudou-5

[icon name="headphones" class="" unprefixed_class=""] Bande son conseillée : Emily Jane White /Dark undercoat / Hole in the middle / 1999

"Everybody's got a little hole in the middle / Everybody does a little dance with the devil / And I play with my voodoo doll / Stick those pins and drive them in"

X