MONKEYMAN & O'BRIEN

monkeyman-3Si vous exposez la très craquante fille d'un brillant scientifique porté disparu à des radiations extra-dimensionnelles, vous obtiendrez la moitié d'un tandem qui parcourt les dimensions et affronte des monstres de tous horizons. L'autre membre de ce duo étant un gorille de trois mètres d'une dimension parallèle accidentellement ramené dans cet univers qui n'est pas le sien, évolué et intelligent, qui en attendant de pouvoir rentrer chez lui, va prêter main forte, dans des aventures simples et funs, à la personne responsable de son errance. Ann O'Brien grande rousse costaude et charmante et Monkeyman (Axwell Tibérius de son vrai nom, il préfère), d'apparence simiesque mais scientifique lui aussi, évoluent le plus naturellement du monde ensemble au bout de deux épisodes. Si le réalisme n'est pas le but recherché, ce comics nous enchante par son inventivité et sa simplicité d'action. Arthur Adams possède une façon unique de nous conter les aventures de ces deux héros, mélange de comics des années 60 et notamment des quatre fantastiques (les adversaires des monkeyman-1premiers épisodes sont des parodies/hommages à l'homme taupe, aux skrulls et Annihilus), de pulps de gorilles de l'espace, de monstre à gogo, de comics au schéma efficace de "un enemi-un épisode", de sœur maléfique aux cheveux noirs (Komand'r et Koriannd'r ? Pour les initiés...) et de situations qui fleurent bon les futurs intrigues (le père disparu, le Némésis gorille maléfique importé en même temps que Monkeyman et qui patiemment se constitue un corps cyborg, etc...). Un album hyper attachant sortit en 1999 dans la géniale collection Planète Comics qui s'évertuait à nous faire découvrir des petites pépites (un peu comme nous à Top Ten Comics 🙂 ), qui vous ravira le temps de sa lecture, et vous donnera envie de plonger plus loin dans l'univers de son fantasque créateur.

Scénario qui rend addict au bout de 20 pages, illustrations fines et précises, design character aux petits oignons, véritable hommage aux comics d'antan à base d'illustrations arthur-adamsienne, Monkeyman & O'Brien se lit comme on lirait un classique de Stan&Jack boosté à l'EPO. Alors en plus si vous aimez les singes, c'est royal au bar...

Recommandés

X