BODY BAGS

body-bags-5Mack, alias Clownface, est un chasseur de prime plutôt débordé en ce moment : un rival a liquidé la femme de son partenaire, et grièvement blessé celui-ci. Il doit donc se venger, avec une violence exemplaire si possible, mais aussi trouver un contrat juteux pour pouvoir faire opérer son ami. C’est le moment que choisit sa fille Panda pour débarquer dans sa vie, adolescente aussi menue qu’explosive, bien décidée à marcher dans les traces de son papa qu’elle n’a pas vu depuis 10 ans.

body-bags-2

Des pages pleines d'énergie qui explosent à la lecture.

Énorme claque dans la tronche lors de la première lecture de cet opus en quatre parties sortie en 2000 : intrigue minimaliste mais humour noir omniprésent, déchainement de violence et d'action sans la petite touche de trop, personnages charismatiques et génialement désignés, Body Bags avait fait l'effet d'une petite bombe dans le monde des comics du nouveau millénaire tout juste remis du "2000 Big Bug Fail". Jason Pearson, unique créateur et novice en la matière est propulsé sur le devant de la scène. 15 ans et une grosse dépression plus tard, force est de constater que sa production s'est limitée à cette part congrue. Mais quel plaisir de retrouver Panda (superbe cliché chica-latino) et son daron, et cet appétit pour la création et le travail précis et pointu de cet auteur ! Aujourd'hui alors qu'il a (enfin) produit une suite ("Theories of violence", uniquement en v.o.) à ces débuts en fanfare, l’auteur est en recherche de fonds sur Kickstarter pour une troisième mini-série : "Don't die until I kill you". Ce n'est pas l'histoire du siècle, mais une énorme bouffée d'adrénaline avec des personnages hyper attachants, qu'on meure d'envie de voir nettement plus souvent qu'une fois tous les tremblements de terre.

Plaisant et toujours rafraichissant.

body-bags-4[icon name="headphones" class="" unprefixed_class=""] Bande son conseillée : Dan the automator / A much better tomorrow / A  better tomorrow / 2000  pour la patate ou les Fun lovin' criminals / 100% columbian / back on the block / 1998 pour le mélange bad boy/latinos

Recommandés

X