JONNI FUTURE

Délicieusement kitsch, mais on en reprend avec plaisir!

Quand la jeune Jonni Ray hérite de la vieille bâtisse d’un oncle qu’elle a à peine connu enfant, sa première idée serait plutôt de la faire raser. Son architecture ancienne et son curieux demi-pont suspendu à son sommet ne l’intéressent pas, pas plus que la collection de mauvais romans de SF qu’écrivait tonton John. Pourtant, dès le premier soir, de curieux événements vont se produire, à commencer par l’apparition d’un homme-léopard, nommé Jermaal qui l’entraîne de l’autre côté du pont, apparu comme par magie ! Là, ce dernier lui apprend qu’elle est l’héritière du héros Johnny Future, son oncle, dont les livres n’étaient autres que les compte-rendus exacts de ses aventures dans le Crepusculum… la Terre dans 4 milliards d’années

C'est clair, Arthur Adams s'est surpassé sur ce comics.

Les petits contes écrits par un trop méconnu Steve MOORE (Young Tom Strong) et merveilleusement mis en image par un Arthur ADAMS (Longshot, Monkeyman & O'Brien, Ultimate comics: X) ici totalement investi, dont les pages successives sont un vrai plaisir pour nos rétines abasourdies, se succèdent avec brio: Ses brèves origines, sa relation avec son fidèle assistant Jermaal (tellement cliché, mais tellement sixties), Le Cœlacanthe mi vaisseau mi poisson, Sin le collectionneur de lunes, le sérail de l'espace, l'incontournable passage avec les deux héros (Jonni & Johnny FUTURE) se rencontrant dans une boucle temporelle incompréhensible et charmante (une discussion sur un pont), et beaucoup d'autres trésors, sont autant de petits délices qui vous raviront, vous qui êtes gourmands et subtils.

Jermaal en extase devant sa nouvelle maitresse. Qui ne le serait pas?

Véritable petite pépite de bonheur que ce recueil d'histoires courtes à l'aspect vintage, avec sa galerie de personnages et de situations tout droit issues des pulps des années 60. l'ensemble est massivement traité avec un dixième degré très plaisant, mariant humour décalé, hommage aux ambiances d'antan, cocasseries érotiques, et concepts de science fiction rodés. Chaque petit sketch se dévore le sourire aux lèvres, et donne envie de poursuivre indéfiniment l'aventure. On pourra regretter la brièveté de l'ensemble mais qu'importe, le plaisir est palpable, alors ne cherchons pas des noises à Jonni Future et vivons l'instant présent. 

Cerise sur le gâteau: on le trouve facilement chez l'un de nos partenaires à un prix que je qualifierai presque de "donné":

[icon name="book" class="" unprefixed_class=""] 76 pages | [icon name="calendar" class="" unprefixed_class=""] 2005 | Collection Semic Books

[icon name="headphones" class="" unprefixed_class=""]Bande son conseillée: Plaid / Light rain / Double Figure / 2001

Recommandés

X