LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL.2

Pour sa grande première, notre dernier venu à TTC, recruté à coup de millions et la promesse d'une rubrique à son nom (son agent ne nous ayant pas fait de cadeau, maîtrise la notion de Branding), Meiven Nicaboo (tonnerre d'applaudissement) s'est vu confié une lourde tâche: celle d'aller explorer les obscures salles de cinéma et autre canapés placés maladroitement devant un ordinateur portable téléchargeant en masse et de façon indécente les hecto-tonnes de séries à base d'extraits de super héros dedans, permettant ainsi aux fondateurs de TTC, nobles entrepreneurs que nous sommes, d'éviter toute les nuisances humaines que peuvent occasionner ces microcosmes hautement anxiogènes que nous fuyons au plus haut point (queues interminables avec de forte probabilité de toucher les coudes approchant, voisins éminemment corpulent empiétant sur votre espace vital en mâchonnant salement du pop-corn, enfants inconnus aux jambes extrêmement agitées dégoulinant de bon sentiments envers leurs géniteurs, rires puissants du collectif à des moments formatés par d'habiles producteurs). En bon amateur de comics proprement honteux de notre passion devant le reste de l'humanité, nous nous contenterons de critiquer son travail sans vergogne, n'ayant que distraitement vu la substance analysée (des vagues bandes annonces en somme), et ce, bien évidemment avec la plus grande mauvaise foi qui nous sied si bien. Il aura ainsi la lourde tâche de vous livrer ses verdicts, toujours emprunts d'une naïveté légendaire, et seulement armé de son éternel sourire et de son cartable t'as ton tanns (visuel ici pour les non initiés). N'hésitez pas, bien sur, à émettre (uniquement en caractères gras) vos critiques que nous lui transmettrons avec une joie non dissimulée, permettant ainsi, de réduire drastiquement ses émoluments à la prochaine renégociation de contrat.

Go, Meiven! GO!

Le film les gardiens de la galaxie 2 à la lourde tâche de réussir à me divertir et me surprendre après un premier épisode particulièrement réussi. Marvel nous à habitué à des suites qui mis à part mettre en mouvement les protagonistes, ne font pas évoluer l'univers ou les ambitions des personnages (une pensée toute particulière pour Thor 2 et la série Iron Man).

J'en attendais à la fois plus: Des enjeux sur les personnages et sur la société dans laquelle ils évoluent, mais également une fidélité graphique supérieure concernant la richesse des costumes des personnages, des décors originaux...

La surprise du premier volet passée, avec son ton décalé et sa bande son inspirée et l'univers sont un vrai challenge à relever pour le studio.

Et bien les résultats sont mitigés. On y retrouve la saveur du premier mais pas son audace

Notre groupe de gardiens, a toujours ses répliques "punchies", ses blagues plus ou moins savamment dosées, des personnages loufoques (notamment la bande de Doré, les souverains), mais les véritables enjeux apparaissent tard dans le film, après une suite d’événements tout à fait fortuites… La notion de famille, au cœur de l'intrigue, m'a parue un peu poussive par moment, et malheureusement les personnages n'en sortent pas changés à la fin du film (si les événements n'avaient pas eu lieux, on se retrouverait dans la même situation).

Néanmoins j'ai apprécié le visionnage du film qui m'a distrait, surpris et amusé. (Mini Groot est tout plutôt réussi et séduira les plus sensibles d’entre vous !)

Spoilers ! mais pas trop...

Au cours d'une mission pour le compte des Souverains, nos héros ont offensé leur civilisation en leur subtilisant un bien précieux (ndlr un syndrome classique depuis Indiana Jones), en prenant la fuite le vaisseau de nos héros subit de lourds dégâts et se trouve au bord de l'explosion (ndlr syndrome Star Wars: A new hope). C'est alors que la providence leur fait signe par l’intermède d'un  un mystérieux étranger qui va leur sauver les miches… Il se trouve que cet individu est le père biologique de Peter alias Star Lord (bah oui tiens!)La fine équipe se sépare en deux, le premier groupe va suivre le père de Peter sur sa planète et l'autre reste à bord du vaisseau afin de le réparer.

De leur côté les souverains ont engagé Yondu (ndlr: Yondu est le quota intégré par les scénaristes pour calmer les ardeurs des fans hardcore, puisqu'ils injecte ainsi cette part de clin d’œil aux anciens gardiens de la galaxie -comprenez les VRAIS-) pour retrouver les gardiens et les ramener afin de les soumettre à leur jugement…

Les scènes défilent, et les gardiens vont devoir faire face à une menace pour la galaxie. Réalisant que son père biologique est une entité au pouvoir de création quasiment divin (ndlr: What the fuck?? ceci est le quota pour énerver les fans lecteurs de comics pour son coté mais-putain-où-ils-sont-allés-pécher-un-truc-pareil- ils-ont-jamais-lu-le-bouquin-ou-quoi???) et aussi vieux que l'univers, à parasiter la galaxie avec des germes de sa conception ainsi que de nombreuses espèces, pour qu'un jour accompagné par un fils digne de lui, ils puissent ensemble unir la galaxie sous une même forme de vie…

Autant Peter que Gamora ont une révélation sur leur vraie famille: Gamora sur sa sœur Nebula, et Peter sur l'homme qui l'a élevé en père, Yondu.

Fin de l'alerte spoiler.

L'histoire m'a intéressée, les personnages font face à eux même, ainsi qu'à leur place dans le groupe. Il me parait dommage que le film n'apporte pas plus que du "Lore explanation".

Émotion du Meiven6.8
Réflexion du Meiven5.2
Rire du meiven7.2
Colère du Meiven5.7
Le divertissement étant au rendez-vous. C'est bien mais c'est (trop) peu, nous qui sommes des humains exigeants.
6.2

Recommandés

X